Histoire & environnement


  IMG_9366      Le 6 avril 1697, Mathieu Barrigue, prospère marchand marseillais, probablement d’origine portuguaise et  qui   avait été en 1678 échevin de la ville de Marseille,    fait  ériger, moyenant espèces sonnantes et trébuchantes, la propriété de Fontloubaud qui lui venait de sa femme Claire Bartoli en arrière-fief de Vitrolles sous le nom plus  raffiné de Montvallon (allusion à la topographie accidentée du domaine constituée de monts et de vallons). Cette faveur lui fut octroyée par monsieur de Covet, marquis de  Marignane dont une descendante épousera le célèbre marquis de Mirabeau. Dans la foulée, Mathieu, devenu seigneur de Montvallon, fait construire l’imposant et élégant  château de Montvallon probablement sur l’emplacement d’un ancien pavillon de chasse. Cinq membres de la famille Barrigue se succéderont comme seigneurs de  Montvallon jusqu’à la Révolution et seront par ailleurs conseillers au Parlement d’Aix où ils résideront en outre. L’hôtel de Montvallon existe toujours à Aix-en-  Provence au 7 rue Goyrand au sein du célèbre Quartier Mazarin. Les Barrigue de Montvallon s’allieront à de nombreuses familles de la noblesse provençale telles les Boyer d’Eguilles les Forbin, les Sabran…. En 1790, Joseph André Barrigue(1749-1830), dernier seigneur de Montvallon quitte la France avec sa femme et son fils devant la menace révolutionnaire. Il ne reviendra d’exil qu’en 1809, retrouvant son château de Montvallon à l’etat de quasi abandon et très dégradé… Son fils Casimir (1774-1845), homme d’affaires avisé, n’aura de cesse de remettre à niveau la situation matérielle et financière de sa famille tout au long de son existence. En 1835, il entreprendra de lourds travaux de rénovation de son château de Montvallon en faisant réparer à neuf la façade du midi et fera couronner les deux tours de manière élégante en les surélevant celles-ci avaient en effet été arrasées pendant la Révolution. Casimir sera par ailleurs maire de Vitrolles, membre fondateur et Secrétaire perpétuel de l’Académie d’Aix . Malheureusement, suite à des dissentions familiales et à des revers de fortune, les enfants de Casimir finiront par vendre le château et le domaine de Montvallon aux enchères en août 1886. C’est Laurent-Camille Olive (1836-1932) issu d’une ancienne famille de la bourgeoisie marseillaise qui se portera acquéreur de l’ensemble, le domaine ne représentant pas moins à l’époque de 800 hectares. Ce dernier effectuera à son tour de nombreux travaux de confortement notament au niveau des soubassements de la demeure. Il permettra de manière charitable à la veuve d’Alvar de Montvallon de demeurer à Montvallon jusqu’à sa mort. En 1937, soit cinq ans après le décès de Laurent-Camille Olive, ses trois fils procédèrent à un partage de leurs biens pour sortir de l’indivision et notament du domaine de Montvallon. C’est Eugène Olive (1877-1954) qui héritera du château de Montvallon. Depuis lors cette demeure est restée dans sa descendance jusqu’à nos jours. Elle a gardé tout son cachet dans un environement naturel aux couleurs et paysages dignes du Colorado !!